jeudi 29 octobre 2015

On ne lâche jamais une maman (ou un papa).

[Blabla de Maman]


J'entend souvent à la sortie d'école, des maîtresses, des parents dirent aux jeunes enfants "Allez lâche ta maman, tu n'es plus un bébé!".  Je me suis retrouvée concernée pour Lucas et maintenant encore pour Lily, sa petite sœur. On me disait pour Lucas, tu vas en faire un capricieux, un enfant roi qui ne saura rien faire tout seul et qui sera toujours coller à toi, tu vas en faire un Tangy en puissance. Pour le moment, il n'est pas plus capricieux qu'un enfant de 5 ans, il n'est pas un enfant roi, il est plutôt indépendant pour son âge, il n'est plus collé à moi et me parle déjà de sa future maison avec son amoureuse. (♡). 

Et j'avoue que je suis triste pour toutes ces personnes.  Triste, parce que ces personnes ne peuvent s'empêcher de donner leur avis, alors qu'on ne demande rien. Triste, parce que ces personnes ne peuvent s'empêcher de donner des conseils alors qu'on ne demande rien. Triste, parce que ces personnes ne peuvent s'empêcher de décider à la place de l'enfant qui n'a rien demandé et qui veut juste grandir à son rythme. Laissons les enfants profiter de leur enfance, de leur innocence, d'être cajolé, aimé, materné. L'âge adulte arrive tellement vite, avec tout son lot de responsabilités et contraintes.

Avoir besoin de sa mère et de son père est un besoin tout à fait normal et nécessaire au bon développement de l'enfant, que ça soit à la naissance, lors de l'enfance, de l'adolescence et même adulte. A 28 ans, j'ai toujours besoin de ma mère pour parler, pour me confier, pour avoir des conseils... et ça fait du bien d'avoir un retour bienveillant.

Ile de Ré, Saint Martin en Ré.

Alors oui je porte encore, j'allaite encore la petite dernière de 19 mois et je me réveille encore la nuit pour mes deux enfants. J'essaie de profiter au maximum des moments avec mes enfants, de ses moments précieux, car on ne sait pas de quoi sera fait demain, alors oui je "colle" mes enfants surtout quand ils sont en demande.

Car je n'ai plus la chance d'avoir mon père mais j'ai encore la chance d'avoir ma mère, alors que ça soit à 2 ans, à 5 ans, à 20 ans ou à 40 ans on ne lâche jamais une maman ou un papa.


Ile de Ré, Le Bois-Plage-en-Ré. 

Profitez de chaque instant. La vie est précieuse.











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire