jeudi 22 septembre 2016

Velouté de butternut [vegan & sans gluten]

A la maison, on adore le butternut alors quand j'ai vu les premiers butternut chez le maraîcher bio, j'ai directement pensé à faire un velouté, même si l'automne n'était pas encore officiellement là. Pas grave, c'est trop bon.

Pour ne pas vous faire attendre plus longtemps, voici la recette. (Et puis, ce soir je suis à la bourre complet, pas encore le temps d'aller au yoga, un jour peut être et je dois préparer les valises pour notre week end en amoureux pour nos 12 ans ensemble et 5 ans de mariage). 



Ingrédients : pour 4 personnes


  • un gros butternut de plus d'un kilo
  • 3 belles carottes
  • deux oignons
  • margarine St Hubert bio
  • huile d'olive
  • un bouillon de légumes
  • un litre d'eau
  • sel
  • poivre
  • muscade 






Préparation:


Emincer les oignons et faire dorer à feu doux dans la cocotte avec un peu de margarine et de l'huile d'olive (en général je mets une belle noisette de margarine et l'équivalent de 2 cuillères à soupe d'huile d'olive pour bien faire rissoler les oignons).

Couper le butternut, d'abord en deux puis on recoupe tous les morceaux en petits morceaux, la découpe est ainsi plus facile, surtout pour l'étape où on enlève la peau, attention aux doigts, j'en ai déjà fait l'expérience...

Enlever bien les pépins, et couper en petits morceaux que l'on fait revenir dans les oignons pendant 5 à 10 minutes à feu doux. Je préfère le goût que ça apporte au velouté, sinon c'est plus fade. 

Rajouter l'eau avec le bouillon et les épices. Laisser mijoter pendant 40 à 45 minutes à feux doux, une fois que le butternut est bien cuit, on peut mixer le tout. 






Réserver jusqu'au moment de servir, en général je rajoute une pointe de crème de riz sojade et un peu de muscade sur le dessus, avec des croûtons maison ou du pain c'est tellement bon.

Les enfants adorent, la texture est bien onctueuse, parfait pour les enfants surtout pour le DME (Diversification Menée par l'Enfant).  

Bon appétit. 



lundi 5 septembre 2016

En famille à Volvic

Après sa première "vraie journée" de CP pour Lucas, on a décidé d'aller se promener à la fraîche, parce qu'en ce moment il faut avouer qu'on n'a pas vraiment l'impression d'être en Septembre, il fait super chaud, malgré ça que je commence à refaire toutes les gardes robes que ça soit pour les enfants (ben oui ils grandissent trop vite les deux loulous), et aussi pour l'homme et moi, pour l'homme c'est nettement plus compliqué comme il n'aime pas faire les boutiques mais ça, je pense que c'est commun à la gente masculine, sauf que je galère et que j'en suis quand même à trois commandes Redoute pour au final garder pour le barbu ... (roulement de tambour...) un polo... AMEN...

Mention spéciale pour la poubelle en arrière plan (mon mari n'est pas un photographe lol mais je l'aime quand même)


Pour les enfants, j'avance doucement, Lucas a presque tout et Lily, il manque encore quelques petits trucs comme un manteau d'hiver, mais entre les manteaux moches et ceux blindés de laine, je n'ai pas encore trouvé le graal...

Bref, une petite tenue pour vous montrer l'une de mes tenues fétiches du moment avec ce slim Grain de Malice que j'adore (d'ailleurs quelle déception qu'il soit épuisé en noir en taille 34 en boutique...du coup je me suis rabattue sur un Bonobo) et cette blouse Grain de Malice aussi, on en parle de cette blouse qui est sublime, un gros coup de cœur, un tissu ultra léger que l'on supporte très bien malgré la chaleur, à porter à même la peau, avec cette petite chaîne qui certes tombe souvent mais tellement belle, avec mon collier Promod, j'adore le combo. Et puis forcément, une blouse bleue foncé, c'était pour moi.  
Et les sandales de La Halle trouvée la veille des vacances à Andernos, quand les miennes ont lâché. 



On ne regarde pas l'état de mes cheveux après un après-midi sous la chaleur écrasante et après avoir tenté des ondulations avec mon vieux lisseur sans avoir laqué, du coup ça donne ça... Vivement mon rdv chez le coiffeur, un nouveau conseillé par ma sœur, j'espère être pour une fois contente... Oui oui j'ai de l'espoir.  
 Et je parle même pas de la blouse qui était toute chiffonnée.  







Bracelets faits main achetés dans une petite boutique 

Lunettes de soleil à ma vue Chanel 




P.S.: Je tiens à remercie la boutique Grain de Malice de Vichy et Grain de Malice de Géant Nacarat, la boutique de Vichy a gentillement appelé Nacarat pour mettre de côté une robe (craquage complet dessus mais en 38 elle était vraiment trop grande), je n'avais rien demandé, ils l'ont fait sans me prévenir, quelle belle surprise le samedi matin en arrivant à la boutique de Géant Nacarat de chercher la dite robe et de la trouver derrière la caisse avec inscrit dessus "Pour la cliente de vendredi soir à Vichy, taille 36". Forcément, j'ai acheté la robe en 36, trop belle, trop parfaite, trop bien dedans.  

Second P.S.: Si vous ne connaissez pas encore Mailorama, c'est le moment de s'en occuper pour gagner de l'argent grâce à vos achats, Grain de Malice fait parti des partenaires. 


En bonus, le barbu avec les deux loulous, juste avant que Lily tombe correctement par terre, forcément en robe les genoux n'ont pas survécu...  Pauvre puce.  



Article non sponsorisé.  




vendredi 2 septembre 2016

Gâteau moelleux au chocolat et son glaçage [vegan et sans gluten]

La rentrée c'était hier, ici tout s'est très bien passé, j'espère que pour vous aussi. Lily fera sa rentrée l'année prochaine et je profite de cette dernière année avant son périple scolaire pour m'occuper d'elle à temps complet. Comme j'ai pu le faire aussi pour son brother.

A la maison, qui dit rentrée, dit goûter le plus possible fait maison. Et je me devais de partager avec vous mon dernier moelleux au chocolat qui est trop bon (je décline toute responsabilité d'addiction...)

Si vous me suivez, vous devez savoir que je ne suis pas très fan du chocolat mais par contre les enfants si, mais là avec cette recette j'avoue que je me laisse toujours tenter moi aussi par un petit goûter... [ben oui y'a pas de mal à se faire du bien, et puis l'hiver arrive on pourra camoufler les kilos en trop toussa toussa...].





Ingrédients: 


Pour la pâte:
  • 300 grammes de farine de riz 
  • 100 grammes de farine de pois chiches 
  • 30 grammes de poudre de cacao
  • 200 grammes de sucre complet
  • 7 grammes de bicarbonate de soude
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre 
  • 350 ml de lait d'amande ou un lait végétal 
  • 250 ml d'huile de pépins de raisin
  • 1 cuillère à soupe d'extrait de vanille 

Pour le glaçage:
  • 15 grammes de poudre de cacao
  • 2 cuillères à soupe d'huile de coco
  • 200 grammes de sucre glacé
  • 1 cuillère à soupe d'extrait de vanille
  • 50 ml de lait d'amande
  • 50 grammes de noix de cajou ou d'amandes

Préparation: 


Avant tout, il faut pré chauffer le four à 180°, à la maison j'utilise toujours mon four à chaleur tournante sur mon piano de cuisine. La chaleur est toujours bien répartie et la cuisson est bien meilleur que dans mon ancien four. 

Dans un bol, mélanger les farines qui doivent être tamisées, le sucre, le bicarbonate et le cacao. 
Dans un autre bol, mélanger l'huile, l'extrait de vanille et le lait d'amande, incorporer ce mélange dans l'autre bol et mélanger pendant 1 à 2 minutes. J'utilise toujours mon robot pâtissier KitchenAid pour cette étape. 
Incorporer le vinaigre de cidre et mélanger pendant 2 minutes mais surtout pas plus, au risque de louper le gonflant du moelleux. Le vinaigre de cidre au contact du bicarbonate agit comme une poudre levante en créant des micro billes d'air. Et le goût de vinaigre de cidre s'efface complètement à la cuisson.  







Huiler votre moule avec un peu d'huile de coco, le mien fait 24 cm de diamètre.  

Verser votre préparation dans le moule et enfourner pendant  45 minutes à 180°C, en fonction de votre four il faudra adapter et peut être laisser quelques minutes supplémentaires. Pour vérifier que le moelleux est bien cuit, il suffit de planter un couteau au milieu, la lame doit ressortir propre. 

Pendant que le moelleux cuit doucement, on attaque le glaçage qui donne tout son goût au gâteau, c'est une étape indispensable. 

Dans un bol, on mélanger l'huile de coco et l'extrait de vanille.  Puis on incorpore le cacao et le sucre glace et le lait d'amande que l'on ajoute au fur et à mesure.  A l'aide d'un batteur ou d'un robot pâtissier, battre le mélange jusqu'à ce qu'il devienne bien crémeux.

Broyer vos noix de cajou ou amande.

Réserver votre gâteau et attendre qu'il refroidisse un peu. Puis faire couler votre glaçage dessus à posant votre moelleux sur une grille et saupoudrer des noix de cajou ou amandes. 





Réserver au frais pendant au moins 2 heures pour bien fixer le glaçage, sortir au moins 15 minutes avant de le déguster sinon il sera trop froid et moins moelleux. 

Les enfants adorent cette recette et je dois garder le glaçage qui a coulé sous ma grille (je met un grand plat dessous), je fais des copeaux de glaçage que je rajoute sur le gâteau, plus caloriques tu peux pas mais c'est telleeeeeemeeeeeent bon...

Aller hop, à faire pour ce premier week end de rentrée pour un goûter en famille. 

P.S.: Peut être, je dis bien peut être que bientôt des petites vidéos de cuisine arriveront par ici... 










mardi 16 août 2016

Un bonjour et un merci svp.

En ce moment, j'ai envie de vous parler, de partager plus de choses avec vous.

Les gens réagissent à ce qu'ils reçoivent. Si on croise dans la rue quelqu'un qui fait la tronche, on n'aura pas franchement envie de lui faire un petit sourire (et inversement), vous savez bien ce petit sourire qui ne coûte rien, qui prend une seconde et demi et qui fait tellement plaisir.

Alors au quotidien, j'essaie de repérer ces petits moments de douceur, oui oui parce que ça fait du bien. Et j'en vois tout plein et ça me fait chaud au coeur.

J'aime observer les gens, (bonjourlachelou) surtout les gens heureux, ceux qui sourient dans la rue, non pas par voyeurisme, pas du tout mais plutôt par envie de capter chaque moment de bonheur, la vie est tellement courte et peut parfois être tellement cruelle qu'il faut profiter de chaque instant. En ce moment, l'ambiance est trop triste et angoissante, on a (j'ai) un besoin vital de joie autour de moi (de vous).




Alors j'aime les gens qui ne font pas la tronche, qui te disent bonjour en te croisant sur le trottoir, qui savent dire merci, les gens pressés mais qui prennent quand même un peu de temps pour te tenir la porte, pour t'aider à monter des marches quand tu galères seule en poussette... Ce petit univers que l'on peut seulement observer dans les lieux public me fascine et peut être tellement réconfortant.

Si chacun prenait un peu plus de temps pour regarder ce qui se passe autour de soi, un peu plus loin que le bout de son nez, vivre ensemble deviendrait certainement plus agréable. Ces petits instants de vie, de joie, de bonheur, en famille, entre amis et parfois entre inconnus qui se font des politesses. Les petits bonheurs de la vie, qui se ramassent à la pelle, si furtif qu'il faut les attraper au vol.

Le bonheur n'est pas un état permanent mais une accumulation de petits rien qui permettent de mettre du baume au coeur,  de toi, de moi et de tout le monde, si et seulement si, tout le monde y met du sien.

Et n'oubliez jamais, petit bonheur + petit bonheur font des grands bonheurs. On peut être heureux et le plus important c'est d'apprécier de l'être.


Bref, j'aime la vie...et cette bouffée d'air frais à chaque coin de rue.









Souvenirs de DisneyLand Paris quand Lucas était petit, ce monde de douceur, de joie, de rêve, de paillettes où tout le monde garde son âme d'enfant.