mardi 1 mars 2016

Comparatif couches jetables et couches lavables [Go Green]

Aujourd'hui, j'inaugure une nouvelle catégorie sur le blog, sur la réduction des déchets, des petits gestes au quotidien qui permettent de diminuer l'impact que nous avons sur la planète.  

Avant d'être maman, je ne me posais pas autant de questions, depuis la naissance de Lucas j'avoue me poser énormément de questions, que ça soit sur le portage physiologique, l'allaitement, le cododo, la diversification menée par l'enfant, la cuisine sans gluten et sans lait et la réduction des déchets avec les couches lavables.  

Grâce à Lucas et Lily je me suis ouverte, avant j'étais assez têtue (bon ok je le suis encore un peu, personne n'est parfait... ) et j'ai pu faire pleins de découverte. 

Concernant les couches lavables, je peux dire que je m'y connais pas mal, étant donné que j'ai consacré plusieurs années de ma courte vie aux couches lavables, lingettes lavables et autres aspects de la puériculture naturelle en créant ma propre marque que j'ai aujourd'hui arrêté.




Est-ce que vous vous êtes déjà posée la question de savoir la composition d'une couche jetable? Avez-vous déjà chercher les composants d'une couche jetable, faisons un petit test et regardons la composition d'une couche jetable.  

Vous ne trouvez rien sur votre paquet de Pamprout ou autres couches même bio? 

Normal, les industriels de la couche jetable préfèrent passer sous silence cet aspect, ben oui l'effet au sec c'est super pour les parents.  Mais de là à dévoiler le secret, faut pas rêver.  

Lorsque j'avais encore ma marque, j'ai décidé de décortiquer tout ça et de lever le voile sur tous ces secrets et ainsi parler du danger que cela représente. 

Les couches jetables se décomposent en 3 épaisseurs: 

  • une couche qui est en contact direct avec la peau de bébé.
  • un noyau en cellulose qui est rempli de gel super absorbant le SAP.
  • une couche externe qui est constituée de polyéthylène ou polypropylène (pour fabriquer le plastique d'une seule couche jetable il faut une tasse de pétrole...) et cette couche est imperméable, elle ne laisse pas respirer la peau de bébé...


Les couches jetables n'auraient pas pu voir le jour sans ce fameux produit qui rend les couches jetables si attractives: le Polyacrylate de Sodium aussi nommé de son petit nom SAP


Mais c'est quoi au juste le SAP? 



Le SAP permet d'absorber l'urine de votre enfant, il est sous la forme d'une poudre constituée de minuscules particules d'un plastique appelé polyacrylate. C'est un polymère synthétique (merci la chimie...) qui a la capacité d'absorber 200 à 300 fois sa masse en eau. Oui, vous avez bien lu. A l'état brut, il est donc sous la forme de poudre qui se transforme en substance gélatineuse humide au contact de l'eau ou dans le cas des couches jetables, de l'urine.  Certains parents ont déjà pu le voir lorsque l'on tarde à changer son bébé et que la couche est trop remplie, vous savez quand la couche "pendouille" et que dans ce cas, la couche s'éventre et que l'on retrouve des micro-billes sur la peau de bébé. Ces micro-biles ce sont donc du SAP, il faut éviter au maximum ce contact car ce polymère est très très irritant et il brûle la peau immature des bébés.  

Maintenant vous connaissez le secret ultra absorbant des couches Pamprout et autres. Plus la couche est absorbante et plus elle contient de SAP. 

Pour info, cette substance était présente dans les tampons hygiéniques féminins jusqu'en 1985, mais elle a été enlevée car elle était associée au syndrome du choc toxique. Par contre, on garde cette substance pour les couches de nos enfants.  
De plus, les études ont démontré que le blanchiment des couches jetables (la plupart du temps il fait avec du chlore excepté certaines couches bio... ) produit des produits chimiques comme la Dioxine ou du Furane dans la cellulose et l'enveloppe des couches jetables. (OMS classe 17 dioxines parmi les 200 qui sont répertoriées comme cancérigène à long terme, elles peuvent être absorbées par la peau surtout par la peau immature des bébés et se retrouvent ensuite dans les cellules graisseuses, elles entraînent des dérèglements hormonaux, une baisse des défenses immunitaires, de problèmes de fertilité...).

On trouve aussi des parfums, d'autres composés d'organo-étains (étain dibutylique et étain de monobutyl), du benzol qui est 1000 fois plus toxique que le cyanure pour l'homme et qui est reconnu comme très cancérigène et qui provoque des dysfonctionnements du système immunitaire et hormonal, du TBT (Trybutil etain) qui est aussi absorbé par la peau immature de bébé, du toluène, de l'éthylbenzène xylène ou encore du dipentène... 

Sachant que bébé porte des couches 24 heures sur 24 heures pendant plus de deux ans en moyenne, est-ce qu'il n'est plus raisonnable d'éviter de lui mettre des cochonneries sur les fesses... 

Il est aussi recommandé de ne pas conserver les couches jetables dans la même pièce que celle où bébé fait sa sieste et ses gros dodos et tous les pédiatres vous orienteront vers le centre anti-poison le plus proche en cas d'ingestion des composants d'une couche jetable.  

Certains diront qu'ils existent des couches jetables alternatives, à savoir les couches jetables non-blanchies, sans agents conservateurs, ni parfum. Alors oui c'est un peu mieux que les couches jetables traditionnelles mais elles contiennent aussi du SAP et restent tout autant étanches. D'ailleurs contrairement aux couches lavables, les couches jetables pour garder cette "étanchéité" ont pour conséquence d'augmenter la température sous la couche et d'après une étude de Partsch en 2001, ce détail a toute son importance surtout pour les petits garçons. Pourquoi?

Parce qu'une température trop élevée altère le bon développement des testicules et diminue la fertilité à l'âge adulte. Depuis plusieurs années  ont rencontre de plus en plus de soucis de fertilité (disons pour être plus clair, que la première génération de bébés ayant eu des couches jetables rencontrent bien plus de problèmes de fertilité que les anciens qui eux portés des lavables...).  Alors certes ce n'est pas le seul facteur mais on peut quand même avouer que tout ceci est troublant.    

Et si on passait aux lavables, vous lavez bien vous sous-vêtements alors pourquoi pas les couches de vos enfants?  





Pour la santé de votre bébé: 


  • La plupart des couches lavables sont confectionnées avec des matériaux sains qui sont certifiées Oeko Tex 100 et ne contiennent pas, par conséquent de produits chimiques, de matières toxiques comme les couches jetables (tels que le benzol, du dufurane, du tributyl étain, du pétrole et dioxine) et allergisantes (pâte à bois blanchie au chlore, plastique qui ne laisse pas respirer la peau , parfum à base de musc synthétique et phlatates et polyacrylate de sodium destiné à absorber l'urine en formant un gel super absorbant le SAP et à camoufler les odeurs aussi).  Retenez qu'une couche jetable c'est plus de 50 composants différents chimiques qui resteront en contact avec la peau de votre enfant pendant plus de 2 ans!!
  • Etant donné que la peau des bébés est immature et perméable, il est nécessaire de la laisser en contact avec des fibres naturelles afin qu'elle respire comme du coton bio, de l'éponge de bambou Oeko Tex anti-bactérienne. L'effet au sec est obtenu naturellement grâce aux propriétés hydrophobes de la micro polaire Oeko Tex idéalement, toute douce et sans substance novice pour la peau de bébé.  
  • Les couches lavables diminuent considérablement les érythèmes fessiers (Lucas et Lily n'ont jamais eu de rougeurs sauf période de "dents"). Elle ne contiennent pas de produits chimiques, la peau fragile et immature des bébés ne sera donc pas agressée comme avec une couche jetable. L'usage de crème de change devient facultatif ou juste préventif et non plus curatif comme avec une couche jetable qui assèche la peau de bébé.  
  • De plus, elles permettent un écartement naturel des jambes (l'allure cowboy) qui entraîne un bon développement des articulations des hanches. 
  • Et au moment de l'acquisition de la propreté, votre enfant prend conscience de l'humidité de sa couche et acquiert plus facilement la propreté. 

Pour votre budget: 


  • Un bébé est changé en moyenne 7 fois par jour lors de sa première année puis 6 fois jusqu'à l'acquisition de la propreté soit environ vers 2 ans et demi. Cela représente un total de 5840 couches souillées ET jetées. Sachant que le prix moyen d'une couche jetable est de 0,26 centimes (le prix peut facilement être doublé pour certaines marques), le budget couche jetable revient à 1518,16€ pour une marque distributeur. Contre environ 782€ pour 20 couches lavables à 29€ (pour une couche de qualité Made in France et parfois artisanale) et en prenant en compte le coût des lessives tous les 2 jours, à savoir environ 202€ (lessive, électricité, eau, amortissement de la machine à laver).
  • De plus en moyenne, une couche lavable résiste à 400 lavages, en cas d'achats de couches à taille unique il vous sera difficile de les réutiliser pour un second enfant, mais l'économie réalisée sur le premier enfant est déjà très importante.En cas de couches en multi-tailles (Naissance, S, M, L et XL), elles pourront être facilement réutilisées pour un second voire troisième enfant. Vous pouvez aussi les revendre d'occasion sur des forums comme La Bourse aux Couches  qui se sont spécialisés dans la revente des couches lavables, encore une forme d'économie pour les couch'maniacs.
  • Et contrairement aux idées reçues, la fabrication des couches jetables est très consommatrice d'eau. Pour un seul enfant, de la naissance à la propreté, environ 120 m³ d'eau sont nécessaires pour fabriquer l'ensemble de ce dont il aura besoin en couches jetables, contre 84 m³ pour les couches lavables (fabrication du tissu et lavage des couches, tous les 2 / 3 jours).
  • Et il faut ajouter tous les impacts de la destruction des couches jetables sur l'environnement, surtout quand ont sait qu'environ 1 tonne de couche jetable est utilisée par enfant chaque année. 


Pour notre planète:


  • Un bébé souille environ 5480 couches jusqu'à l'acquisition de la propreté, soit plus d'une tonne de déchets qui vont mettre plus de 500 ans pour se dégrader contre 40 ans pour le tissu des couches lavables. Notre planète croule sous des tonnes de déchets, le recyclage n'est pas possible, il devient donc vital de s'inscrire dans une démarche eco-citoyenne responsable pour préserver l'avenir de notre planète et par conséquent de nos enfants.
  • De plus, pour produite une tonne de cellulose des couches jetables il faut compter 55 000 litres d'eau par enfant, 5 arbres coupés en moyenne.  A cela vient aussi s'ajouter la consommation d'eau pour la fabrication, la consommation énergétique pour la fabrication mais aussi la destruction des couches jetables. 
  • Enfin, tous les produits chimiques et autres composants utilisés pour la fabrication des couches jetables ne sont pas bons pour notre planète et perdurent longtemps après leur utilisation, sachant que les couches jetables sont enfouies dans le sol et que leur destruction complète est très longue, plus de 500 ans, les produits chimiques et autres composants sont donc encore actifs pendant tout ce temps et polluent le sol. Les couches jetables ne sont PAS recyclées





Que ça soit pour une raison éthique, de santé, de budget, d'allergie ou même d'envie, le choix des couches lavables est très intéressant et judicieux, que ça soit pour la santé de vos enfants, pour l'environnement avec une diminution des déchets, pour votre pouvoir d'achat.  L'économie réalisée n'est pas négligeable.  Sans compter tous les avantages des lavables, le look est tellement plus mignon, en été on peut assortir la couche lavable avec un kimono pour les petits garçons ou une robe pour les petites filles, les chutes sont amorties et plus de soucis le dimanche soir quand on se retrouve en rupture de couches jetables, on a toujours du stock.  Un autre article va bientôt arriver pour bien expliquer les différences entre les différentes couches, les marques à privilégier, les sites pour les acheter et surtout mais alors surtout éviter absolument les couches Made in China qui sont vendues à des prix plus que dérisoires sur Ebay, qui n'ont aucunes traçabilité (qui dans certains cas peuvent contenir) mais qui peuvent créer des gros soucis d'allergies (aucuns contrôles n'existent pour vérifier la toxicité des tissus utilisés). De plus, avant de vous lancer dans l'achat d'un pack complet de 20 couches parce que c'est moins cher, l'idéal est de tester quelques marques, modèles car chaque enfant à sa morphologie et du coup toutes les couches n'iront pas à tous les enfants. Comme pour nous, un slim peut nous aller comme un bootcut ira mieux pour certaines. Il faut tester, car en matière de couches lavables si la morphologie ne convient pas, vous aurez des fuites... 

Et dernière chose, savez-vous que les couches jetables sont testés sur les animaux, comme les tampons, les serviettes hygiéniques. Ben oui, il y a tellement de produits chimiques dans la composition, que les industriels testent sur les animaux. Alors que les couches lavables et les tissus ne sont pas testés sur les animaux, en privilégiant bien sur les couches Françaises ou du moins Européennes pour être sûre de la provenance des tissus.  Vous trouverez des couches de très bonne qualité chez plusieurs sites de puériculture naturelle. Eviter les couches made in China plus que douteuses.  

D'autres articles vont suivre sur les couches lavables au quotidien, les différents types de couches classiques ou intégrales, mais aussi les lingettes lavables, la coupe menstruelle que j'adore... 









4 commentaires:

  1. Bonjour, ton article est top ! Ici on est passé aux couches lavables en août et on ne regrette pas ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, les couches lavables ça changent la vie en mieux :-)

      Supprimer
  2. Ah, j'aurais aimé que mon mari soit pour les CL... hélas je n'ai jamais réussi à le convaincre...
    J'ai au moins réussi à le convaincre d'utiliser des CJ bio, de toute façon il n'avait pas le choix à ce sujet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, c'est déjà super de prendre des couches bio plutôt que des traditionnelles. :-)

      Supprimer